La corse du nord et du sud

Vision paradisiaque encastrée dans la méditerranée, la Corse émerveille par la beauté de ses paysages et la vivacité de son patrimoine culturel. Farniente, méditation, balade ou loisirs, ce bijou insulaire est une exhortation généreuse à la découverte et au plaisir.

Que vous partiez pour un week-end romantique, quinze jours ou un mois, la Corse recèle de joyaux sublimes qui vous insuffleront le désir de revenir sur cette île de toute beauté. Si le nord et le sud ne se ressemblent pas, l’identité corse est bel et bien identique.

La Corse du nord : une mise en bouche délicieuse

Cité portuaire au charme fou, où bateaux de plaisance et de pêche roulent doucement sur une eau turquoise, Bastia est une ville qui surprend par la richesse de son patrimoine baroque. En partant du vieux port, commencez votre périple en arpentant les ruelles de terra Vecchia et de terra Nova qui vous mèneront vers l’immense place Saint-Nicolas.

Plus qu’idéal pour passer des vacances all inclusive dernière minute c’est aussi le lieu idéal pour flâner, se détendre en terrasse ou déguster le fameux vin de Patrimonio. Plus au sud, la réserve naturelle de la plaine de Manara, bordée par l’étang de Biguglia d’un coté et la mer méditerranée de l’autre, regorge d’une flore et d’une faune exceptionnelles.

Poursuivez votre route vers le Cap Corse, une étroite péninsule qui singularise les contours de l’île de beauté. Le cap Corse est un harmonieux mélange de villages de pêcheurs et de hameaux perchés sur les hauteurs, prémisse magique de la région de Balagne longtemps surnommée le jardin de la Corse.

Balagne abonde de trésors : Calvi et son imposante citadelle, Saint-Florent et son magnifique port de plaisance, l’île rousse et ses belles plages de sables fins ombragées par de magnifiques platanes, sans oublier les villages de l’arrière-pays, riches de fabuleux paysages et de traditions artisanales séculaires.

Pour rejoindre le sud, empruntez la route côtière, en surplomb de la méditerranée, qui relie Calvi au golfe de Porto. Sur votre passage, vous croiserez des merveilles dont la vallée du Fango balisée de belles piscines naturelles, la réserve de Scandola classée patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, les calanques de Piana, Cargèse la grecque.

La Corse offre d’innombrables et splendides chemins de randonnée qui raviront les marcheurs chevronnée et égayeront les balades en famille, et si l’opportunité d’un détour vers le désert des Agriates ou les pentes de vignes et de vergers de Nebbio se présente, saisissez-la.

La Corse du Sud : l’apothéose du plaisir

 

De la randonnée pédestre aux balades à cheval en passant par le canoë, le kayak, les escalades et les parcs d’aventure, vous profiterez d’une multitude d’activités qui conjuguent parfaitement l’effort physique à la convivialité. Le sud de l’île réserve en effet d’innombrables surprises et se prête volontiers à de magnifiques découvertes que vous pouvez profiter le temps d’un voyage à prix exclusifs.

Les amateurs de plongée seront éblouis par les merveilles sous-marines de l’archipel Lavezzi, des îles Cerbicales et du golfe de Valinco. Quant aux passionnés d’histoire ancienne, ils s’adonneront à leur soif de savoir sur les sites archéologiques de Filitosa et de Levie.

Le sud, c’est aussi et surtout Ajaccio et son pays. Ajaccio, étincelante de sable fin dans le golfe somptueux qui porte son nom, est un pays de générosité qui invite à la détente un verre de pastis à la main.

 

Le pays d’Ajaccio s’étend naturellement vers des contrées comme Bonifacio, ville perchée sur des falaises de calcaire, Sartène, cité de pierre sombre, Bavella, berceau des aiguilles de granites qui s’élèvent à plus de 1600m dans le ciel méditerranéen.

Non loin de là, la région Alta Rocca abrite des villages de montagne pittoresques agréables à visiter, et les plages aux allures tropicales de Porto Vecchio, Propriano, Rondinara ou de Palombaggio incitent à de rafraichissantes baignades sous un soleil éclatant.

Ajaccio vous offre une vue panoramique des îles sanguinaires, fières et majestueuses à la lumière du jour, discrètes et mystérieuses sous l’éclat rougeâtre des derniers rayons du soleil. Du nord au sud, de la mer à la montagne, la Corse est une ode intemporelle à l’évasion. Lors d’incursions dans le cœur de cette île paradisiaque, vous pourriez goûter au plaisir de découvrir mille merveilles.

Le sud de la Corse

Au détour de la baie de Roccapina, au Sud-ouest de la Corse, on entre dans la partie Sud de l’île de Beauté depuis cette baie magique, lieu enchanteur dominé par un piton rocheux à l’image d’un lion couché semblant veiller sur la côte.

En contrebas la plage d’Erbaju et son étendue de sable fin, des pins parasols et une mer d’un bleu azuréen en font un site naturel et exceptionnel protégé par le conservatoire du littoral. Roccapina, point de départ d’un voyage dans le grand sud de la Corse, itinéraire parsemé de sites féeriques ……

Suspendue entre ciel et mer…. Bonifacio

En continuant jusqu’à l’extrême sud de l’île, la montagne termine dans la mer en un chapelet de criques et de plages. Le clou du spectacle est Bonifacio, cité perchée en équilibre sur une falaise de calcaire d’une blancheur éclatante, sculptée par le vent et les embruns.

La vieille ville fortifiée, ville haute faite de maisons de pierres et de ruelles étroites semble suspendue par le fait d’un miracle, à 60 mètres de hauteur et surveille comme le ferait une mère, Bonifacio la jeune, la ville basse, tout en bas, lovée dans un fjord profond, entourant d’un écrin un port de pêche pittoresque et un port de plaisance bercé par le cliquettis des mâts de bateaux.

Le matin ou le crépuscule sont les plus beaux moment pour apprécier la vieille ville et le spectacle grandiose qu’elle offre. Bonifacio, ville d’une extrême beauté est un véritable musée à ciel ouvert et permet de découvrir à la fois monuments historiques, plages de sable fin et paysages côtiers d’une beauté rare.

A Bonifacio la maison au 22 rue des deux Empereurs abrite le souvenir de Bonaparte qui vécut là en 1793. On y découvrira également l’église Sainte Marie Majeure, édifice le plus vieux de Bonifacio, l’escalier du roi d’Aragon aux 187 marches taillées dans la falaise menant à la mer, qui aurait été construit en une nuit en 1420 par les troupes du roi d’Aragon lors du siège de la ville ou encore, le cimetière marin, réputé pour être le plus beau de Méditerranée.

Pour admirer un superbe panorama sur 360 degrés, on prendra la montée Rastello menant au col Saint Roch jusqu’à son belvédère… Souffle coupé garanti à tous points de vue !

Tous les endroits de Bonifacio invitent à la promenade, de nombreux sentiers et circuits de marche permettent de profiter de ce site exceptionnel comme le sentier du phare de Partusato, la promenade jusqu’à la Cala di Parauan, ou vers Piantarella une plage sublime.

De nombreux itinéraires pédestres permettent ainsi de profiter du littoral exceptionnel par la terre. Depuis la mer, les balades en bateau proposées par diverses sociétés maritimes implantées dans la marina donneront l’occasion de découvrir le goulet, les calanques, la grotte du Sdragonato ou les îles Lavezzi toutes proches.

Le cadre entourant Bonifacio est propice à la détente, aux loisirs et pour un séjour de luxe. Criques, calanques, petites grottes et plages idylliques entourent la ville qui garde jalousement l’accès à ces trésors auxquels on accède la plupart du temps à pied ou en bateau. Les amateurs de plongée seront comblés par cette réserve naturelle réputée pour ses eaux claires et poissonneuses.

Porto-Vecchio, la cité du sel

Troisième ville corse après Ajaccio et Bastia, Porto-Vecchio est une ancienne cité du sel reconvertie en station balnéaire qui offre sa marina bien abritée dans une cuvette entourée de collines où les chênes-lièges abondent.

Très prisée par les touristes en été la ville offre néanmoins de nombreux atouts pour séduire le visiteur tout au long de l’année. Si son littoral et ses plages en font sa fierté, Porto-Vecchio séduira aussi par sa ville haute, charmante et pittoresque surmontée d’une citadelle, protégée de ses 5 bastions, de ses fortifications génoises, et par la découverte de la place Etorri ou l’église Santa Cruci.

En contrebas des remparts le port de plaisance offre l’occasion d’une belle balade en fin d’après-midi après une journée passée tout près, sur la plage de Palombaggia ou de Santa Giulia, les plus belles et les plus célèbres de Corse.

Pour s’éloigner de la foule estivale et prendre plaisir avec un séjour à petits prix, on pourra s’évader dans la réserve naturelle des Tree Padule de Suartone sur 217 hectares de maquis pour admirer des espèces végétales curieuses et rares ou une faune composée d’oiseaux ou de batraciens protégés.

Enfin, depuis Porto-Vecchio on pourra rejoindre, plus à l’intérieur le massif de l’Ospedale et les aiguilles de Bavella, à 1300 mètres d’altitude. Un paysage faits de pics rocheux déchiquettés et de pins tordus par le vent.

On s’arrêtera à Zonza-Sainte Lucie de Porto-Vecchio, Zonza petit village qui jouit d’une situation exceptionnelle, adossé aux aiguilles de Bavella qui s’étend jusqu’au littoral à Sainte-Lucie et Pinarello, petit port marin.

Sur la côte des nacres….Solenzara

En remontant vers le Nord, Solenzara est idéalement située pour visiter le sud de la Corse et une partie du Nord.

Solenzara est un charmant village de 1200 habitants, premier port de pêche corse, transformé en sympathique et agréable station balnéaire l’été, offrant toutes les possibilités d’activités nautiques en bordure de magnifiques plages de sable fin, de promenades en mer depuis le port de plaisance et en montagne grâce à sa proximité d’avec les aiguilles de Bavella.

Au départ de Solenzara les amateurs de randonnées pourront rallier les villages de Canella ou Favona ou profiter des itinéraires de via ferrata ou de circuits de VTT, nombreux aux alentours.
Cette complémentarité mer et montagne reste aujourd’hui l’atout majeur de Solenzara dont l’ouverture au tourisme depuis le début des années 60 n’a jamais failli.

Comments are closed.