PARTIR PAS CHER EN ULTRA DERNIÈRE MINUTE À MOITIÉ PRIX

Meilleures visites culturelles en Egypte

Sommaire

Découvrir la Vallée des Reines à Louxor
La vallée des Rois en Égypte
Le Temple de Hatchepsout à Louxor
Découvrir le canyon coloré à Taba
Visiter Karnak en Egypte
Visiter les pyramides de Gizeh
Le temple d’Osiris Pededankh
Les balades à faire en Egypte
Le village nubien à Assouan

 

Découvrir la Vallée des Reines à Louxor

La découverte de la Vallée des Reines est une très belle excursion en Égypte. A proximité de l’ancienne Thèbes et de la Vallée des Rois, cette nécropole abrite les tombes des épouses royales des pharaons égyptiens. La visite est un pur moment d’émotions et de découverte.

Une immense nécropole, une centaine de tombeaux recensés

Près de cent tombeaux ont été découverts dans la Vallée des Reines. À l’origine, le site a été créé pour accueillir uniquement la tombe des épouses royales et des filles de l’ancienne Égypte. Mais suite aux fouilles, on a également découvert quelques tombeaux des fils des rois de la 20e dynastie. Avec en toile de fond les montagnes thébaines, la visite de la Vallée des Reines en Égypte se déroule dans un cadre aride et dépaysant.

Le tombeau de Néfertari et ses enfants

Parmi la centaine de tombes recensée, un édifice retient particulièrement l’attention : le tombeau de la reine Néfertari. Elle fut l’épouse royale de Ramsès II. Véritable monument emblématique de la nécropole, cet édifice assez particulier est le symbole de l’amour du pharaon pour sa femme. On peut y admirer des ornements splendides, rappelant le savoir-faire unique des Égyptiens. Sur les murs, la reine Néfertari est habillée d’une robe blanche. Sur le plafond, des étoiles dorées semblent veiller sur le tombeau. La Vallée des Reines abrite également les tombeaux des deux fils de Ramsès II : Amon-Her-Khepchef et Khaemouaset.

Les autres trésors de la Vallée des Reines en Égypte

Aujourd’hui, moins de cinq tombes sont accessibles au grand public, dont celle de Néfertari. Autre lieu incontournable lors d’une excursion en Égypte, Médinet Habou est l’un des plus grands vestiges de l’histoire de l’Égypte ancienne. Le site fut consacré au culte d’Amon. Outre les temples, il abritait également des ateliers et édifices administratifs. Ce lieu grandiose est, par ailleurs, marqué par une étape importante : la première grève de toute l’Histoire. Cette grève a été initiée par les ouvriers qui travaillaient sur le site, à cause d’un détournement de leurs salaires. À noter que la visite de la Vallée des Reines se fait par groupe de 10. Et comme le nombre de visiteurs quotidiens est limité à 150, il faudra penser à acheter son billet très tôt.

La vallée des Rois en Égypte

Les tombeaux égyptiens sont réputés pour leur beauté et les trésors qu’ils contiennent. C’est pourquoi lors de votre voyage en Égypte, ne manquez pas de faire une escapade dans la vallée des Rois.

La vallée des Rois sur les rives du Nil

Durant votre escapade en terre égyptienne, ne manquez pas de découvrir la mythique vallée des Rois, connue localement sous le nom de Biban el-Moulouk. Située sur la rive occidentale du Nil au niveau de Louxor, elle est une des principales attractions touristiques de l’Égypte. Très étendue, sa superficie empiète à la fois sur la région de la basse Égypte, de la Haute Égypte et de la moyenne Égypte. La vallée des Rois est surtout réputée pour son cimetière souterrain où reposent les pharaons du Nouvel Empire. De nombreux hypogées destinés aux membres de leur famille ont également contribué à la notoriété touristique du site.

Les dynasties royales égyptiennes ayant régné entre le 16è av. J.-C. et le 11e siècle av. J.-C. ont toutes été inhumées dans la vallée des Rois, autrement dit les 13e, 14e et 15e dynasties de pharaons. La plus ancienne des sépultures visibles dans ce sanctuaire royal est celle de Thoutmôsis 1er. Le site compte au total 63 tombeaux dont 27 abritent les dépouilles des défunts pharaons. Les autres sépultures abritent des nobles de l’Égypte antique ainsi que des hauts dignitaires.

La vallée des Rois et les souverains d’Égypte antique

Parmi les sépultures, le plus grand tombeau dans la Vallée des Rois est celui des enfants de Ramsès II dont l’hypogée compte environ 150 chambres en tout. Bien que ce site détienne un potentiel touristique impressionnant, la grande majorité des sépultures ne sont pas accessibles au public. Seuls les tombeaux spécialement aménagés et ceux qui n’ont pas été dépouillés de leurs trésors sont visités par les touristes. Les demeures mortuaires des pharaons ayant régné sur l’Égypte de Thoutmôsis 1er à Ramsès 11 sont visibles seulement de loin et vous pourrez en apprécier l’architecture extérieure.

Même si le temps a quelque peu détérioré bon nombre des sépultures, vous reconnaîtrez tout de suite les tombeaux de pharaons de par leur taille et leurs dimensions démesurées. Tous les tombeaux de la vallée des Rois ont en commun d’avoir une entrée principale qui débouche sur un long couloir descendant vers les entrailles de la terre. De plus, l’architecture de ce couloir menant au sarcophage est constituée de 12 encadrements de porte qui correspondent aux douze heures de la nuit.

Le Temple de Hatchepsout à Louxor

L’Égypte fascine toujours les scientifiques et visiteurs du monde entier. Les pharaons ont laissé plus de vestiges de leur puissance que n’importe quelle autre civilisation antique. De l’an 3150 av. J.-C. à 31 av. J.-C., ces représentants des dieux sur terre ont régné en maître. Les majestueuses constructions que l’on peut visiter aujourd’hui sont les seuls témoignages de la culture égyptienne de l’époque.

Hatchepsout : une femme unique

La culture égyptienne antique était de type patriarcal. Le titre de pharaon était réservé aux hommes. Une seule femme a porté ce titre à part entière : le pharaon Hatchepsout. Cette reine pharaon a régné de 1479 av. J.-C. à 1458 av. J.-C.. Elle s’est fait construire un immense temple funéraire à Deir el-Bahari. Il fût bâti à proximité de 2 temples : celui de Montouhotep II et celui de Thoutmosis III. Ce temple érigé face au soleil levant est l’œuvre de l’architecte Senenmout.

Une œuvre colossale

Le temple égyptien d’Hatchepsout a été construit en partie dans le roc de la montagne de Deir el-Bahari. En arrière-plan, la montagne offre un décor théâtral aux bâtiments. Ce temple funéraire abrite 3 terrasses dans laquelle plusieurs salles et chapelles ont été construites en l’honneur de divinités égyptiennes. C’est l’égyptologue français Auguste Mariette qui découvrit ce site aux alentours des années 1858. Il fut surpris par l’architecture de ce temple funéraire absolument unique en Égypte. Merveilleusement conservé, le temple d’Hatchepsout fascine par sa beauté.

En route pour le temple

Deir el Bahari se trouve en face de la ville de Louxor, sur la rive ouest du Nil. Pour se rendre sur temple d’Hatchepsout, il faut d’abord traverser le Nil depuis Louxor. Il existe plusieurs possibilités pour cela : le bateau à moteur (entre 5 et 10 EGP), le ferry (environ 2 EGP) ou la felouque. La traversée en felouque est plus chère et il faut marchander avant d’embarquer. Arrivé sur l’autre berge, il faut environ une dizaine de minutes pour arriver jusqu’aux portes du temple. Ce temple n’étant pas fréquenté par les Égyptiens, aucun transport collectif ne dessert le site. il faut soit prendre un taxi privé, soit opter pour une location de vélo.

Découvrir le canyon coloré à Taba

Si vous envisagez de découvrir Taba lors de votre prochain séjour en Égypte, la découverte du canyon coloré est à ne pas manquer. Véritable merveille géologique de la péninsule du Sinaï, cette formation rocheuse aux couleurs exquises est un spectacle tout simplement fascinant.

Taba, le point de départ vers le canyon coloré

À la frontière israélienne, entre mer Rouge et désert, Taba n’est peut-être pas la ville la plus touristique de l’Égypte, mais à une vingtaine de kilomètres au sud, Taba Heights a tout d’une grande station touristique. Ici, le golf, les sports nautiques et les randonnées dans le désert sont les principales activités proposées aux vacanciers. Pour une excursion à Taba, le canyon coloré est une attraction majeure de la région.

Les amateurs de photographie ne manqueront pas d’emporter leur appareil photo pour immortaliser la beauté du canyon coloré. Depuis Taba, il faut moins de deux heures en voiture pour arriver sur le site. Ce grand canyon est formé d’un labyrinthe de formations géologiques aux couleurs saisissantes. Le jaune, l’or, le rouge et le violet créent des contrastes surprenants. Les aventuriers et les visiteurs en quête de sensations fortes pourront même profiter de la visite pour escalader le canyon et jouir d’une vue imprenable sur les alentours.

Une excursion à Taba au départ des hôtels

Il est possible de découvrir le canyon coloré en toutes saisons, mais entre avril et octobre, vous bénéficierez des meilleures conditions climatiques pour un séjour à Taba. Comme la chaleur peut être étouffante dans la journée, mieux vaut partir en excursion vers le canyon tôt dans la matinée. Non seulement vous profiterez d’un temps plus frais, mais vous éviterez aussi l’affluence touristique de la journée. Il faut aussi savoir qu’un guide est indispensable pour visiter les lieux.

Plusieurs prestataires locaux proposent la découverte du canyon coloré. Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre hôtel à Taba. Le Thomas Cook Village Three Corners El Wekala se trouve justement à proximité du site. Cet hôtel trois étoiles spécial familles est un excellent point de départ pour l’excursion. Par ailleurs, en séjournant au Mövenpick Resort, vous pourrez en même temps vous initier à la plongée sous-marine dans les eaux cristallines de la mer Rouge.

Visiter Karnak en Egypte

Terre des pharaons, berceau de la civilisation africaine, l’Égypte possède tous les atouts pour séduire les visiteurs en quête de découvertes. Les temples de Karnak figurent parmi les curiosités à ne pas manquer dans la région.

Le complexe de Karnak, à découvrir absolument

Si vous êtes de passage en Égypte, une visite du temple de Karnak s’impose. Cet immense complexe religieux de 123 hectares témoigne du savoir-faire architectural de l’Égypte pendant deux millénaires. En général, le site est ouvert de 6 h 30 à 17 h 30, cependant, en été, vous pouvez le visiter jusqu’à 18 h. D’après ceux qui ont déjà parti en vacances en Égypte, le mieux est de visiter les temples de Karnak soit en début de l’après-midi soit en fin d’après-midi afin de bénéficier d’un meilleur ensoleillement.

Pour vous rendre dans le complexe de Karnak, vous pouvez prendre un bus ou un taxi. Les plus aventuriers essayent un moyen de transport particulièrement original : les calèches. Il faut noter que le tarif est le même que vous voyagiez en taxi ou en calèche. Enfin, sachez que les problèmes dus à l’insolation ne sont pas rares pour les touristes en visite en Égypte. Vous pouvez toutefois les éviter facilement en prenant la bonne habitude de vous munir d’un chapeau de paille et d’apporter avec vous une bouteille d’eau fraîche.

Les temples de Karnak, à la découverte de l’Égypte ancienne

Les temples de Karnak font partie des plus importants sanctuaires religieux de l’Égypte. Le site contient des enceintes spécialement conçues pour les différents dieux vénérés du temps des pharaons. Au nord se trouve l’enceinte de Montou, le dieu faucon, au centre trônait majestueusement celle dédiée à Amon-Rê ; celle de son épouse, la déesse Mout se dresse quant à elle, un peu plus loin au sud du temple. La construction du complexe illustre la conception du monde par les anciens Égyptiens. En effet, son axe principal nord-sud suit le cours du Nil tandis que l’axe céleste est-ouest correspond au trajet du soleil.

En dehors de ces trois enceintes principales, le complexe religieux de Karnak regorge d’autres édifices aussi imposants. Nous pouvons citer en particulier le temple d’Osiris Pededankh au nord de l’enceinte d’Amon-Rê, le temple de Thoutmosis Ier, le temple d’Aménophis IV, le reposoir des barques et les sanctuaires des barques. Les différentes chaussées bordées de sphinx à corps de lion et à tête de bélier ou à tête humaine menant aux portes de chacune des enceintes constituent également une vraie merveille architecturale. Les temples de Karnak sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979.

Visiter les pyramides de Gizeh

La civilisation égyptienne nous a légué de magnifiques trésors. Les pyramides en font bien évidemment partie. Partez à la découverte des pyramides de Gizeh, véritables symboles de la magnifique civilisation égyptienne.

Les pyramides de Gizeh, un lieu touristique très prisé en Egypte

Gizeh ou en arabe al-Gizah est une ville touristique égyptienne de 2 500 000 habitants. Ce chef-lieu de province situé au bord des rives du Nil, en face de la ville du Caire, fait désormais partie de la métropole cairote. La ville de Gizeh est internationalement connue pour ses grandes pyramides et son Sphynx, symboles de l’Égypte et de sa civilisation antique. Pour préserver ces vestiges monumentaux, héritages de la civilisation égyptienne, la ville de Gizeh s’est implantée à quelques kilomètres de ces monuments. La présence de ces vestiges fait de la ville de Gizeh une attraction touristique très prisée.

La ville et les pyramides de Gizeh accueillent chaque année des millions de touristes étrangers provenant du monde entier. Ceux-ci se sont laissé séduire par la découverte des secrets de l’Égypte antique. Terre de légende, l’Égypte émerveille les touristes en quête de dépaysement. Pour se rendre à Gizeh et y découvrir ses formidables pyramides, les touristes peuvent choisir la route ou une inoubliable croisière le long du Nil jusqu’à la ville de Gizeh. Quel que soit l’itinéraire choisi, le trajet vaut le détour. Les pyramides de Gizeh sont sans conteste les plus belles du pays.

Les trois plus grandes pyramides d’Égypte de Gizeh

La plus grande pyramide de Gizeh fût construite par le pharaon Khéops il y plus de 4500 ans. On pense forcément à l’immense pyramide à pente droite dès on entend le mot Égypte. Cette nécropole royale était destinée au roi qui par la suite accepta que ses femmes y soient également mises en sépulture. Ce gigantesque tombeau constitue une des sept merveilles du monde de l’Antiquité. Cette pyramide est d’ailleurs la seule merveille de l’Antiquité encore visible aujourd’hui. La pyramide s’élève à une hauteur de 150 mètres et sa base mesure 230 mètres. Jusqu’ à il y a peu, elle était encore considérée comme la construction la plus élevée, la plus volumineuse et la plus robuste.

Gizeh compte bon nombre de pyramides à visiter. Parmi les plus célèbres, il y a également la pyramide de Khéphren et celle de Mykérinos. Tous ces monuments permettent de contempler l’évolution des méthodes architecturales de l’Égypte antique. On peut principalement admirer les pyramides à degrés aussi appelées pyramides en escalier, les pyramides rhomboïdales avec deux plans inclinés et les pyramides en forme de sarcophage. Les pyramides sont des monuments architecturaux impressionnants à admirer tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. En effet, sous chaque pyramide se cache un gigantesque réseau de galeries souterraines labyrinthiques qui mène au caveau royal.

Le temple d’Osiris Pededankh

Selon la légende, Isis et Osiris ont régné en bienfaiteurs en Égypte. Les vestiges du temple d’Osiris Pededankh témoignent de la grandeur de ce souverain, bien aimé de son peuple.

Osiris, divinité de l’Égypte ancienne

Osiris, divinité égyptienne, symbolisait le renouveau végétal ; il était également le garant de la survie humaine dans le royaume de l’Au-delà. Plus généralement, ce dieu était la personnification de celui qui ne meurt jamais. Osiris régnait sur l’Égypte sous l’admiration et la reconnaissance de son peuple avant d’être tué par Seth, son propre frère. Ce dernier a dépecé le corps en 14 morceaux qu’il a dispersés dans tout le pays. Isis, femme et sœur d’Osiris, partit à la recherche de ces membres pour le reconstituer. Après cela, elle usa de ses pouvoirs pour lui insuffler une seconde vie, de laquelle est né Horus qui reprit le règne sur l’Égypte.

Dans la civilisation égyptienne ancienne, Osiris est représenté enveloppé dans un linceul blanc, particulièrement moulant, ne laissant apparaître que son visage et ses mains. Dans celle de gauche se trouve le spectre, et sa main droite tient le flagellum. La couleur de peau dans laquelle était représentée cette divinité égyptienne variait essentiellement en fonction du rôle qui lui était attribué. Peint en vert, Osiris représentait le dieu de la végétation et de l’agriculture. En noir, il symbolisait le côté momie, donc maître de la mort et symbole de l’accession à la vie éternelle. Il arrivait également que le dieu Osiris fût représenté sous la forme d’un animal, mais cela restait cependant rare.

Le culte d’Osiris et le temple d’Osiris Pededankh

Le culte d’Osiris se pratiquait sur l’ensemble de l’Égypte. Les prières qui lui étaient destinées consistaient essentiellement à lui demander sa bénédiction et de garantir une entrée au royaume de l’Au-delà après la mort de ses adorateurs.

Au fil des dynasties qui se sont succédé en Égypte, Osiris est devenu le dieu le plus vénéré de tous. Même les empereurs romains, qui ont conquis l’Égypte, lui apportaient encore des offrandes dans ses temples. Une autre forme de culte au dieu Osiris consistait à semer des graines d’orge sur une poterie à son effigie. Cela essentiellement pour son pouvoir végétant.

Le temple d’Osiris Pededankh se situe à l’ouest de l’enceinte de Montou, et au nord de celle d’Amon-Rê. Cet édifice a été construit aux alentours du grand complexe de Karnak, sur la rive droite du Nil. La découverte des vestiges du temple d’Osiris Pededankh est incluse dans le circuit de visite du site de Karnak, en plus de nombreux autres édifices. Après avoir traversé le Nil à bord d’une barque pour rejoindre la rive droite, vous aurez l’occasion de voyager dans le temps en marchant sur les chaussées qui mènent aux portes des différentes enceintes du grand complexe. Murs ornés de figures et d’hiéroglyphes, sphinx à tête humaine ou à tête de bélier viendront ponctuer votre visite et votre séjour en Egypte.

Les balades à faire en Egypte

Comme dans tous les pays aux multiples atouts touristiques, un voyage en Égypte s’apprécie surtout par des balades afin de découvrir de nombreux lieux extraordinaires. Ces excursions peuvent notamment se faire en 4×4, en chameau, mais également en croisière sur le Nil.

Les balades en chameau pour visiter l’Égypte de manière authentique

L’Égypte est un merveilleux pays qu’il est intéressant de visiter sur route, en train ou encore en bateau tant cette région regorge de magnifiques paysages enrichis de trésors archéologiques et architecturaux. Pour découvrir l’Égypte d’une manière plus authentique, rien ne vaut une balade à dos de chameau.

Chevaucher cet animal nécessite une initiation, mais ne pose pas de problèmes particuliers à condition de bien suivre les conseils d’un guide moniteur. Aussitôt familiarisé à l’animal, vous pourrez alors réaliser de paisibles balades et partir visiter des lieux mythiques tels que le mont Sinaï ou le désert nubien avec ses oasis et ses villages typiques. Il sera également possible de découvrir en chameau les pyramides de Gizeh, situées au nord du pays.

Des safaris pour découvrir des villages et des paysages extraordinaires

Pour les adeptes de périples plus aventuriers, il existe des circuits en mode « safari » combinant des traversées en véhicules 4×4 avec des promenades à dos de chameau pour le prix de 50 euros en moyenne par personne et par jour tout frais compris. Vous pourrez ainsi vous rendre vers l’oasis de Siwa à environ 560 km à l’ouest de la capitale égyptienne. Tout au long de vos balades, vous serez enchantés de voir défiler de grandes étendues de palmeraies et de rencontrer les habitants berbères.

Ces derniers vous accueilleront chaleureusement et vous feront goûter à leur thé aux saveurs si particulières. Au fil de votre voyage, plusieurs lieux intéressants seront également à découvrir lors d’une randonnée comme les Falaises de Grès avec ses reliefs impressionnants dévoilant des canyons d’une beauté exceptionnelle.

Les promenades en bateaux pour admirer la grandeur de l’Égypte

Mais la visite de l’Égypte peut également se faire au fil de l’eau. Une promenade en bateau sur le Nil, l’un des plus longs fleuves du monde, vous permettra de visiter de nombreux sites historiques célèbres de l’antiquité égyptienne.

Des croisières de 6 à 10 jours vous sont proposées dans les agences de voyages. Elles vous feront notamment découvrir les temples de Karnak ou d’Abou Simbel tout en empruntant les mêmes itinéraires que ceux pris autrefois par les pharaons et les reines d’Égypte. Une croisière partant de Louxor jusqu’à Assouan navigue au large des grands temples d’Esna, d’Edfou et de Kom Ombo. Tandis qu’un autre parcours vous permettra de contempler le temple de Ramsès le Grand, la Vallée des Rois ou encore les tombeaux des pharaons légendaires du nouvel empire.

Le village nubien à Assouan

Entre les temples de Philae et ceux d’Abou Simbel, une balade fluviale sur le Nil vous réserve aussi d’autres surprises agréables, comme la découverte des derniers villages nubiens d’Assouan, une odyssée dans le temps et les traditions de ce grand peuple. En glissant entre les frêles felouques, vous aborderez sur l’île d’Éléphantine, le dernier berceau de cette civilisation qui autrefois régnait sur la Haute-Egypte.

Il y a 5 000 ans…

À l’origine, les Nubiens étaient constitués de peuplades nomades issues de divers horizons. Il y a environ 5 000 ans, ils décidèrent de s’installer définitivement dans les contrées fertiles s’étendant du Soudan à l’Égypte et principalement dans la partie méridionale de l’Égypte abondamment arrosée par le Nil. Guerriers fiers, ils défendirent farouchement leurs terres face aux multiples invasions qui marquèrent leur histoire : Éthiopiens, Romains et Arabes ont maintes fois convoité ce territoire fertile.

Ils y développèrent l’agriculture et la pêche jusqu’en 1963, date à laquelle fut décidée la construction du barrage d’Assouan. Par la suite, le lac Nasser recouvrit la majeure partie de ces vallées fertiles obligeant les descendants des Nubiens à quitter définitivement la région. Si bien qu’aujourd’hui, il ne reste de ce peuple à l’histoire fascinante que quelques noyaux épars, dont les fameux villages nubiens à Assouan.

Éléphantine, épargnée par les eaux

La ville d’Assouan traversée par le Nil abrite de nombreux vestiges de la civilisation nubienne notamment un musée archéologique consacré à la Nubie. Vous y découvrirez une collection d’objets du quotidien, ainsi que de nombreuses sculptures remarquables, derniers souvenirs des richesses culturelle et historique reposant à jamais au fond du lac Nasser. Cependant, l’héritage nubien se découvre aussi à travers la visite des villages qui ont survécu au progrès.

Aujourd’hui, il existe deux villages isolés localisés sur l’île d’Éléphantine, située en face du centre-ville, où l’on peut encore s’imprégner des valeurs nubiennes dans toute leur authenticité. Il est difficile d’imaginer que cette petite île était autrefois le sommet de la capitale débordante de vie de la Nubie. À l’époque de la construction du barrage, seuls ces deux villages ont échappé à la montée des eaux. Depuis, cette île-jardin recouverte de palmeraies verdoyantes est devenue une étape incontournable d’une croisière sur le Nil.

Les villages nubiens d’Éléphantine ou l’Égypte autrement

Autrefois, les Nubiens y vivaient dans des huttes de fortune et des tentes. Aujourd’hui, ils ont érigé au milieu des champs de modestes demeures parées d’un mélange insolite de teintes pastel et de couleurs vives dominées par un bleu indigo éclatant attirant immanquablement le regard. Autre contraste saisissant, les toitures sont désormais enveloppées d’une nuée d’antennes paraboliques dessinant une mosaïque singulière issue du mariage inénarrable entre traditions et modernité.

Néanmoins, l’atmosphère qui règne dans ces deux villages est restée enjouée et conviviale, fidèle à l’hospitalité traditionnelle des Nubiens. Les rues y sont constamment animées par les cris des enfants courant dans tous les sens, ponctués de temps à autre par les éclats de rire des hommes sirotant un karkadé ou un thé à l’ombre des porches. Situées non loin, les femmes coiffées de leur voile vous accueilleront toujours avec le sourire tout en s’acquittant des tâches ménagères. Bref, la visite de ces villages nubiens, héritiers d’une longue tradition oubliée, vous réserve d’agréables surprises tout en vous dévoilant une autre face pittoresque pendant votre séjour en Égypte.

-7%
Où partir en vacances en avril 2024 ?

Où partir en vacances en avril 2024 ?

381€ 356€
  • Vol A/R  + Hôtel
  • Évasions ensoleillées : à vous de choisir votre coin de paradis
  • Vacances à la carte : séjours adaptés à vos envies et votre budget
Croisière Le Nil en Bleu | Louxor, Egypte

Croisière Le Nil en Bleu | Louxor, Egypte

739€
  • Vol A/R + Chambre + Transfert + Pension Complète
  • 8J/7N | À bord du Bateau MS Nile Azur 5* NL
  • Guides égyptologues francophones à bord